Extincteur De Montréal, Un Élément Indispensable En Cas D’Incendie

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Au cours de notre vie, on pourrait être victime d’un incendie. Si cela arrivait, on devrait y faire face par l’utilisation d’un extincteur de Montréal.

Les caractéristiques d’un extincteur de Montréal

L’extincteur de Montréal se présente généralement comme un appareil dont le rôle principal est de lutter contre un incendie. Pour ce faire, il peut projeter et répandre un agent extincteur qui est capable d’éteindre le feu. Cet agent est une sorte de substance appropriée qui peut varier selon le type de feu à éteindre. Il peut se définir comme un produit possédant une propriété capable de neutraliser un foyer brûlant. Toutefois, il convient de distinguer les extincteurs pour le grand public et les extincteurs pour les sapeurs-pompiers.

Les types d’extincteurs

L’extincteur de Montréal existe en plusieurs catégories. Dans un premier temps, il y a l’extincteur portatif qui pèse généralement moins de 20 kg. Il est constitué de plusieurs éléments, à savoir un tube plongeur, une robinetterie, un tuyau et un réservoir métallique. Ce type d’extincteur est également disponible avec un modèle à pression auxiliaire. Dans ce cas, il sera équipé d’une cartouche. L’extincteur portatif comprend un agent extincteur qui, lors d’un incendie, pourra être expulsé sous l’effet d’une pression interne. Ensuite, il y a l’extincteur mobile. Il se distingue des autres par son grand volume qui peut aller de 20 à 200 kg. De ce fait, il est plus efficace. En principe, on le monte sur un châssis équipé de roues. Cet extincteur est équipé d’un long tuyau avec une lance-pistolet. Il est aussi doté d’une cartouche de gaz placé en externe. L’extincteur mobile est surtout utilisé dans les stations-services, les entrepôts et les aéroports. Enfin, on peut citer l’extincteur fixe. Celui-ci est constitué d’un agent extincteur et d’une tuyauterie. La plupart du temps, cet agent est projeté grâce à une pression permanente. La tuyauterie est faite pour simplifier l’acheminement. L’extincteur fixe est aussi composé d’un système de déclenchement qui peut être manuel ou automatique. Il peut se trouver dans des dépôts pétroliers, des raffineries, des cuisines, des armoires électriques, des compartiments de moteurs ou encore dans les chaudières.

Les types d’agents extincteurs

Pour réussir à éteindre un début d’incendie, l’extincteur de Montréal contient un agent extincteur. Ce dernier est l’un des éléments qui différencient un extincteur à un autre. En général, on distingue trois types d’agents extincteurs. D’abord, on a l’extincteur à poudre. On peut le reconnaître par son étiquette ou bien par son capuchon avec un fond jaune. Dans le commerce, on peut en trouver deux types, notamment l’extincteur à poudre de classe BC et l’extincteur à poudre de classe ABC. Ces deux types d’extincteurs libèrent la poudre en exerçant une pression provenant de la libération de gaz auxiliaire. Parfois, cette projection est provoquée par une compression préalable. Les extincteurs à poudre peuvent servir même à proximité de conducteurs sous tension ou d’appareils. L’extinction de feu s’effectue par inhibition, par souffle ou encore par étouffement. Le second type d’agent se trouve dans les extincteurs à mousse ou à eau. Ils sont reconnaissables par leurs capuchons avec un fond bleu. Ces types d’extincteurs répandent de l’eau sous la forme d’un jet pulvérisé ou d’un jet plein. La contenance en eau peut aller de 6 à 9 litres. Ces agents extincteurs doivent être utilisés pour éteindre des feux de classe A. Et cette extinction peut se faire par refroidissement ou par étouffement. Enfin, il y a l’extincteur au CO2 identifié par un capuchon de fond gris. Dans ce cas, l’agent se trouve être le dioxyde de carbone qui est considéré comme un gaz inerte. Il peut réaliser l’extinction par trois modes différents. Cela peut d’abord se faire par refroidissement suite à la détente du gaz. Il y a également le mode par étouffement pour lequel le gaz éteint le feu par une privation d’oxygène. Enfin, le feu peut prendre fin par soufflage.

Pour en savoir plus, veuillez contacter Guard-X inc.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »